CONSTRUCTIONS INACHEVEES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CONSTRUCTIONS INACHEVEES

Message  Jaber le Lun 26 Déc 2016 - 9:32

Salam aleykoum,

Commenter la loi 08/15 comme l'a fait le nouveau "juriste" en droit administratif du forum, en portant à notre connaissance que : "la loi en question ne concerne que les constructions achevées ou inachevées mais jamais les constructions non entamées", c'est paraitre savant pour noyer le poisson, le but de la manoeuvre est clair, en voyant l'espoir renaitre il fallait saper le moral des adhérents.  

A quatre reprises, les autorités sont intervenues sur le site du projet, pour faire quoi, du tourisme à Sidi-Slimane devenu subitement un lieu de plaisance ?

Non ! démolir ce qui était considéré comme des CONSTRUCTIONS ILLICITES, car un début de construction s'est matérialisé sur le terrain, avec la réalisation de voiles, d'un reseau d'assainissement et d'une clotûre, dans un tel contexte, peut-on parler de "constructions non entamées" ?

La loi n'est pas rigide, elle a été promulguée dans le cadre de la régularisation des constructions et en principe, elle devra aussi concerner ceux qui ont prévu de régler leur situation, comme c'est le cas pour la coopérative, qui avait adressé en date du 02/05/2010 une demande de régularisation rejetée à l'époque, rejet justifié uniquement par l'implantation de la coopérative sur un terrain classé dans une zône "NU", non urbanisée.

La Loi fondamentale du pays est la Constitution de la République, elle a été adoptée en février 2016 par les deux chambres du Parlement (APN et Sénat). Dans son article 67 (nouvel amendement) il est stipulé : "L'Etat encourage la réalisation des logements. L'Etat oeuvre à faciliter l'accès des catégories défavorisées au logement".  

Les coopérateurs de Afak font partie des catégories défavorisées au logement, l'Etat, à travers les autorités locales, devra normalement appliquer ce chapitre qui ne figurait pas avant février 2016 dans le contenu de la Constitution, en leur facilitant cet accès et en encourageant la réalisation de leurs logements par leurs propres moyens.

C'est pourquoi, n'en déplaise au rabat-joie du forum, avec l'intégration de ce terrain dans le nouveau PDAU, avec la signature de celui-ci par Mr le Premier Ministre et sa publication au Journal officiel, les voies sont grandes ouvertes, incha Allah, pour la délivrance du permis de construire.

Je vous souhaite une agréable journée.

Jaber
Très Actif

Messages : 177
Points : 316
Like : 105
Date d'inscription : 08/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSTRUCTIONS INACHEVEES

Message  rached le Lun 26 Déc 2016 - 10:39

Jaber a écrit:Salam aleykoum,

Commenter la loi 08/15 comme l'a fait le nouveau "juriste" en droit administratif du forum, en portant à notre connaissance que : "la loi en question ne concerne que les constructions achevées ou inachevées mais jamais les constructions non entamées", c'est paraitre savant pour noyer le poisson, le but de la manoeuvre est clair, en voyant l'espoir renaitre il fallait saper le moral des adhérents.  

A quatre reprises, les autorités sont intervenues sur le site du projet, pour faire quoi, du tourisme à Sidi-Slimane devenu subitement un lieu de plaisance ?

Non ! démolir ce qui était considéré comme des CONSTRUCTIONS ILLICITES, car un début de construction s'est matérialisé sur le terrain, avec la réalisation de voiles, d'un reseau d'assainissement et d'une clotûre, dans un tel contexte, peut-on parler de "constructions non entamées" ?

La loi n'est pas rigide, elle a été promulguée dans le cadre de la régularisation des constructions et en principe, elle devra aussi concerner ceux qui ont prévu de régler leur situation, comme c'est le cas pour la coopérative, qui avait adressé en date du 02/05/2010 une demande de régularisation rejetée à l'époque, rejet justifié uniquement par l'implantation de la coopérative sur un terrain classé dans une zône "NU", non urbanisée.

La Loi fondamentale du pays est la Constitution de la République, elle a été adoptée en février 2016 par les deux chambres du Parlement (APN et Sénat). Dans son article 67 (nouvel amendement) il est stipulé : "L'Etat encourage la réalisation des logements. L'Etat oeuvre à faciliter l'accès des catégories défavorisées au logement".  

Les coopérateurs de Afak font partie des catégories défavorisées au logement, l'Etat, à travers les autorités locales, devra normalement appliquer ce chapitre qui ne figurait pas avant février 2016 dans le contenu de la Constitution, en leur facilitant cet accès et en encourageant la réalisation de leurs logements par leurs propres moyens.

C'est pourquoi, n'en déplaise au rabat-joie du forum, avec l'intégration de ce terrain dans le nouveau PDAU, avec la signature de celui-ci par Mr le Premier Ministre et sa publication au Journal officiel, les voies sont grandes ouvertes, incha Allah, pour la délivrance du permis de construire.

Je vous souhaite une agréable journée.
je ne peux me permettre un écart de language surtout sur ce forum par respect à tout mes futures voisins même si je reste anonyme et je poste sous un pseudo , la tentative de quelques collaborateurs ( qui se reconnaîtront et dont les intérêts personnels sont menacés ) de l'ex président à essayer pour un dernier coup de convaincre les adhérents a rester encore en attente d'une éventuelle régularisation dans le cadre de la loi 08/15 , pour rappel il suffit juste de mentionner d'une part que toutes les approches faites auparavant dans ce cadre la , avaient reçu un refus catégorique pour toujours la même raison le projet ne s'inscrit dans aucun des quatre articles prévus par cette loi ( les murs de clotures et murs de soutenements ne rentrent pas dans le cadre bâti
Maintenant quel l’intérêt de manœuvrer encore et tenter de flouer davantage les adhérents avec un faux espoir alors que les délais sont échus depuis le 03/08/2016 et la loi est n'a été reconduite pour une année que pour certains cas qui sont en cours d’achèvement , pourquoi l'ex craint t_il de repasser en société immobilière malgré l'insistance de beaucoup d'adhérents , la réponse réside dans sa peur de voir bénéficier tout actionnaire du droit de demander des comptes a tout moment pour les futures gestionnaires , l'implication de tous ne fera ses affaires et aussi risque pour lui de voir les actionnaires revenir sur le passif de la comptabilité antérieur ( a ne pas oublier : falsifié )

NB / je ne colporter de fausses informations de part ma qualité d'expert en batiment

rached
Très Actif

Messages : 303
Points : 583
Like : 98
Date d'inscription : 23/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSTRUCTIONS INACHEVEES

Message  Jaber le Lun 26 Déc 2016 - 16:19

Salam aleykoum,

Sur ce forum, votre but n'est pas de contribuer à l'apaisement, à encourager les adhérents, mais à nous bassiner les oreilles avec un amalgamme entre le passé et le présent, pour créer une diversion et mieux faire passer la pilule anti-Krardjoudj dont "je suis à la solde", comme vous l'avez affirmé, toute honte bue.

Dans l'un de mes posts, j'avais suggéré de patienter encore deux ou trois mois, le temps de voir plus clair, c'est à dire la délivrance du permis de construire ou un refus, avec pour option la création d'une société immobilière que vous défendez bec et ongles. Je ne vois pas en quoi cela a pu vous déranger et susciter en vous cet acharnement morbide à vouloir imposer coûte que coûte vos opinions, basées essentiellement sur un règlement de comptes avec le Président du conseil de gestion.

Vous faites continuellement référence à l'AG de janvier 2015, sur son illégalité, sur une prétendue écriture en faux sur un soi-disant quota non atteint car le nombre d'adhérents devait être de 2000 adhérents et non pas 1321, suite à une fusion entre Afak I et Afak II. Je reprends votre écrit : "car afak est le résultat de la fusion de afak1 et afak2 de ce fait le total est de plus de 2000 adhérents au lieu de 1321 comme mentionné dans son pv".

Ce que je trouve aberrant et absurde, c'est que d'une part vous vous nourrissez sans relâche du contenu du rapport de contrôle du Commissaire aux comptes, qui doit être votre Bible ou votre livre de chevet, pour justifier vos attaques impertinentes, et d'autre part, vous soutenez le contraire, je m'explique.

1 - Dans son rapport (Synthèse - S1 - Observations), il déclare : "Les statuts "AFAK" issue de la fusion entre "AFAK II" et "AFAK I" peuvent s'avérer caducs, commte-tenu qu'une fusion entre deux ou plusieurs coopératives ne peut concerner que des coopératives agréées et situées dans la même commune". Caduc, vous le savez sans doute, signifie obsolète, qui n'a plus cours, donc inapplicable.

2 - Dans votre commentaire, vous nous dites qu'Afak est le résultat de la fusion de Afak I et Afak II pour justifier le faux en écriture du PV de l'huissier comme vous le prétendez. Qui croire, vous ou le Commissaire aux comptes que vous adulez ?

Vous ne devez pas ignorer que cet espace qui s'offre à nous n'a pas pour vocation de juger quiconque, surtout pas les absents. Des actions ont été engagées par les adversaires du Président de la coopérative auprès des instances judicidiaires, pour malversations financieres et faux et usage de faux comme vous le dites, laissez donc le soin à la justice de trancher, pourquoi rabacher sans cesse la même chose.

Par couardise, vous n'avez pas pris votre courage à deux mains, pour dire lors de l'AGO, au Président de la coopérative ce que vous aviez à lui reprocher, mettre à nu publiquement ses pratiques. Vous n'avez pas osé le faire, vous ne le ferez jamais, c'est facile de critiquer et de vilipender derrière un écran, en restant anonyme c'est plus sûr, on ne sort pas à découvert au risque d'en payer le prix.

Ne me faites pas rire en affirmant que "l'ex craint de repasser en société immobilière malgré l'insistance de beaucoup d'adhérents". Ce "beaucoup d'adhérents" l'ont, au cours de l'AGO du 17 décembre, plébiscité à une majorité absolue lors de la reconduction du bureau. Pour vous rafraichir la mémoire, Mr Krardjoudj s'est adressée à trois reprises aux 780 présents, leur demandant s'ils désiraient qu'il soit mis fin à ses fonctions à la tête de la coopérative. La réponse a été sans équivauque, avec un soutien massif et une standing ovation. Non seulement vous ne faites pas preuve d'objectivité, mais vous semblez déconnecté de la réalité.

J'ignore quel sens vous donnez au terme "écart de langage", mais en taxant des personnes que vous ne connaissez pas d'être à la solde de Mr Krardjoudj (en ce qui me concerne) de le vénéner (Mr Hamid), d'être "superman sorti des ténèbres qu'on a actionné" (Mr Ammari), vous être loin d'être humble et respectueux. Au contraire, vous prouvez au fil de vos interventions, votre méchanceté gratuite, votre haine et votre tendance à mépriser ceux qui ne pensent pas comme vous et qui ne suivent pas aveuglément vos allégations mensongères.

Bonne soirée à toutes et à tous.

P.S - Vous ne m'apprenez rien sur vos compétences en qualité d'expert en bâtiment, c'est pourquoi j'avais dans l'un de mes posts, souligné qu'il ne fallait pas faire de confusion entre immeubles et gourbis, la construction de ces derniers doit être votre spécialité.

Jaber
Très Actif

Messages : 177
Points : 316
Like : 105
Date d'inscription : 08/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSTRUCTIONS INACHEVEES

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum